Témoignage sur les Chrétiens de Syrie - 04 avril 2012

Une lettre de Mère Agnés-Mariam de la Croix
En ce temps de Pâques, n'oublions pas les chrétiens d'Orient, par exemple ceux de Syrie, victime de l'islam intégriste. Voici l'extraordinaire témoignage d'une religieuse. Sur notre site, l'intégralité de sa relation, âme sensible s'abstenir.


Résumé: En définitive le monde occidental, tributaire d’une information tendancieuse, se trompe grandement en appliquant à ces groupements hétéroclites islamistes le titre d’Armée Libre de la Syrie. Il faut distinguer les choses pour ne pas favoriser le pire. Et quoi dire de plus ? Human Rights Watch a écrit une lettre ouverte au « Conseil National Syrien » pour l’inviter à dénoncer des actes de barbarie à l’encontre de la population civile syrienne et les forces de l’ordre, actes contraires à la Charte des Droits de l’homme et à la Convention de Genève commis par les bandes armées affiliées à l’opposition. L’ambassadeur des Etats-Unis à Damas se lamente sur les violences inacceptables des bandes armées agissant au nom de l’opposition. Les grandes puissances et les médias internationaux parlent ouvertement d’une dérive confessionnelle de certaines branches armées affiliées à l’opposition syrienne dans lesquelles on découvre des factions de Al Qaeda, des Salafistes et des Wahabites. Pax Christi Canada adresse une lettre aux dirigeants de ce monde pour leur demander de ne plus intervenir au Moyen-Orient par les moyens militaires. La France a pour sa part refusé l’entrée de son territoire au Cheikh Qaradawi qui incitait sans cesse sur Al Jazirah arabe pour une guerre confessionnelle. L’affaire Merah à Toulouse contribuera à dessiller les yeux sur les dangers de la chaîne Al Jazzirah dont les locaux dans la tour Montparnasse ont été perquisitionnés par la police française. Tel est le message que nous aimerions faire entendre de Syrie à ceux qui sont près et à ceux qui sont loin.


Qâra, 31 mars, Dimanche des Rameaux 2012
Les agences catholiques commencent à voir plus clair dans la situation en Syrie. Je crois que les dernières déclarations de Human Rights Watch et de l’ambassadeur US à Damas y sont pour beaucoup. La France a pour sa part refusé l’entrée de son territoire au Cheikh Qaradawi qui incitait sans cesse sur Al Jazirah pour une guerre confessionnelle. L’affaire Merah à Toulouse a aussi contribué à desciller les yeux sur les dangers de la chaîne Al Jazzirah dont les locaux dans la tour Montparnasse ont été perquisitionnés par la police française. Espérons qu’une saine information aide les efforts du peuple syrien vers plus de démocratie dans un climat de dialogue et de réconciliation générale. Loin des exacerbations confessionnelles. J’ai trouvé quand même élevé le chiffre de 10000 chrétiens sinistrés á Kusayr. J’ai parlé avec un prêtre originaire de cette ville, réfugié à Damas. Il m’a affirmé :"Kusayr (à entendre : la Kusayr chrétienne) n’existe plus...entièrement détruite par les islamistes". J’ai su par ailleurs que beaucoup de chrétiens restaient chez les leurs dans d’autres endroits de la ville. Pour une cause ou pour une autre le pire est en train d’arriver. Jusqu’à présent c’était des liquidations et des exactions ponctuelles. Maintenant c’est l’exode collectif comme à Damour au Liban il y a 40 ans. Priez pour nous.

Dernières nouvelles de Homs et de Kusayr Par Mère Agnès-Mariam de la Croix
A la veille de la Semaine Sainte où nous contemplons l’Agneau de Dieu affreusement traité par le péché du monde qu’Il porte pour nous sauver, je viens vous donner des nouvelles fraîches de notre diocèse. Il est de notre devoir de vous informer sur les vrais développements du conflit en Syrie. Nous le faisons afin que l’opinion publique fasse pression pour épargner la population civile syrienne.


Nouvelles de Qâra
Plus de 300 familles sunnites de Baba Amro sont réfugiées chez l’habitant et servies par les membres de l’opposition locale. Nous faisons ce que nous pouvons pour les aider. Je suis intervenue personnellement pour la mise en libération de 70 militants incarcérés depuis le passage de l’armée syrienne par notre village. J’ai clamé haut et fort ma désapprobation pour les méthodes employées avec certains prisonniers. On les a tabassé pour leur faire avouer de supposés méfaits liés au terrorisme des bandes armées. Notre tailleur de pierre a ainsi perdu ses fausses dents. Nous avons déclaré notre monastère ouvert pour recevoir les réfugiés et les sinistrés. On nous parle d’une centaine d’enfants entre 1 et 10 ans qui ont été retirés des décombres de Baba Amro et dont on n’a pas encore trouvé les parents. Nous essayons de les aider et, peut-être, une fois les papiers établis, nous en recevrons quelques-uns chez nous. Cela dépendra du ministère des affaires sociales. Là aussi vos dons sont les bienvenus.

Informations supplémentaires