Egypte : douleur du pape à la nouvelle du grave attentat contre les Coptes - 06 janvier 2011

 

 

 

 

Egypte : douleur du pape à la nouvelle du grave attentat contre les Coptes

Il dénonce un « geste de mort aussi vil »
ROME, Mercredi 5 janvier 2011 (ZENIT.org) - Benoît XVI a exprimé sa « douleur », au cours de la prière de l'Angélus, le 2 janvier dernier, à la nouvelle du « grave attentat » commis contre la communauté copte à Alexandrie, en Egypte, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.


Une voiture piégée a explosé devant une église d'Alexandrie où la communauté copte s'était réunie pour la messe, faisant 21 victimes.

« Un geste de mort aussi vil, comme celui aussi de placer des bombes près des maisons des chrétiens d'Irak pour les obliger à s'en aller, offense Dieu et l'humanité tout entière qui a », le 1er janvier, « prié pour la paix et a commencé avec espérance une nouvelle année », a affirmé le pape.

« Face à cette stratégie de violence qui a pour point de mire les chrétiens et qui a des conséquences sur toute la population, je prie pour les victimes et leurs familles et j'encourage les communautés ecclésiales à persévérer dans la foi et dans le témoignage de la non violence qui nous vient de l'Evangile », a ajouté Benoît XVI.

« Je pense aussi aux nombreux agents pastoraux assassinés en 2010 dans différentes parties du monde : c'est aussi à eux que va notre affectueux souvenir devant le Seigneur. Restons unis dans le Christ, notre espérance et notre paix ! ».


Egypte : le pape condamne la violence vis-à-vis de tous
ROME, Mercredi 5 janvier 2011 (ZENIT.org) - « Le pape a condamné d'innombrables fois la violence vis-à-vis de tous et pas seulement des chrétiens », a rappelé le père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège.

Il réagissait sur Radio Vatican aux propos de l'imam d'Al-Azhar, la plus autorité de l'islam sunnite basé en Egypte, qui a déploré que le pape, dans son appel pour la communauté copte touchée par un attentat sanglant dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, ne fasse pas référence à la protection des musulmans.

Au lendemain de cet attentat à la voiture piégée qui a fait 21 morts devant une église d'Alexandrie, le pape avait dénoncé avec force ce « geste de mort ». « Face à cette stratégie de violence qui a pour point de mire les chrétiens et qui a des conséquences sur toute la population, je prie pour les victimes et leurs familles et j'encourage les communautés ecclésiales à persévérer dans la foi et dans le témoignage de la non violence qui nous vient de l'Evangile », avait affirmé Benoît XVI au cours de la prière de l'Angélus.

Informations supplémentaires