Osservatore Romano - Un piège mortel sur toute la terre - 13 avril 2010

L’Osservatore Romano    mardi 13 avril 2010
 
Dans le discours du «biglietto» le cardinal Newman répond aux attaques de la société sécularisée

Un piège mortel sur toute la terre


En vue de la prochaine béatification du cardinal john Henry Newman, l'«International Centre of Newman Friends» a envoyé aux milliers d'«amis de Newman» une lettre circulaire contenant le célèbre discours du «biglietto», texte prononcé par john Henry Newman à l'occasion de son élévation au titre de cardinal.

Le matin du lundi 12 mai 1879, l'oratorien se rendit au Palazzo della Pigna, résidence du cardinal Edward Charles Howard, apportant avec lui le «biglietto» par lequel le cardinal-secrétaire d'Etat, Lorenzo Nina, l'informait que Léon XIII avait décidé de le créer cardinal.

A midi, dans une salle emplie de catholiques anglais et américains, d'ecclésiastiques et de représentants de la noblesse romaine, l'envoyé du consistoire lui remit le message qui l'informait que le Pape lui remettrait la barrette cardinalice le lendemain matin. John Henry Newman répondit en anglais par un discours que nous publions intégralement ci-dessous. Le texte fut immédiatement transmis par le correspondant anglais du journal britannique «The Times» qui les publia dans son intégralité le lendemain. «L'Osservatore Romano» du 14 mai 1879 le publia dans une traduction du jésuite Pietro Armellini; par la suite, la «Civiltà Cattolica» évoqua la grande importance de ce discours.


Vi ringrazio, Monsignore, per la partecipazione che m'avete fatto, dell'alto onore che il Santo Padre si è degnato con ferire sulla mia umile persona

(Je vous remercie, Monseigneur, de m'avoir fait part du grand honneur que le Saint-Père a daigné conférer à mon humble personne) [paroles prononcées en italien ndlr] et, si je vous demande la permission de continuer de m'adresser à vous, non pas dans votre langue musicale, mais dans ma chère langue maternelle, c'est qu'il m'est plus facile d'exprimer ainsi mes sentiments à l'annonce très aimable que vous m'avez faite, plutôt que de tenter ce qui me dépasse.

Informations supplémentaires