Feuille dominicale du 07 janvier au 14 janvier 2018 - publié le 07 janvier 2018 - page 4


A Propos des Mages (Source La croix)

Les rois mages
Relisons Matthieu. Ces mages ne sont pas rois. C'est la mémoire populaire qui les a promus à ce rang. Mais cela s'inscrit dans le droit fil de la Bible. Il faut ici relire le Psaume 71 (72) : "tous les rois se prosterneront devant lui [le roi que Dieu a choisi] et tous les païens le serviront" (v. 11). Mais d'autres textes chantaient aussi à la mémoire de Matthieu, au point qu'il les a tissés ensemble. C'est le cas de ce texte situé au début du livre d'Isaïe : "Il arrivera dans l'avenir que la montagne de la maison de Yahvé sera établie en tête des montagnes et s'élèvera au-dessus des collines. Alors toutes les nations afflueront vers elle, oui des peuples nombreux" (Isaïe 2, 2-3).
Et à la fin du livre d'Isaïe encore : "Debout [Jérusalem]! Resplendis ! car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé. [...] Les nations marcheront à ta lumière et les rois à ta clarté naissante [...]. Des multitudes de chameaux te couvriront [...]. Tous viendront, apportant l'or et l'encens et proclamant les louanges de Yahvé" (Isaïe 60, 1-6).

De l'or, de l'encens, de la myrrhe
La moisson est riche : l'or et l'encens y sont, les rois aussi. Et même les chameaux pour porter le tout ! Ils deviendront dès lors la monture légitime de ces mages venus d'Orient, dont l'évangile nous parle à leur arrivée à Bethléem, mais que nous imaginons volontiers encore dans leurs déserts, tant leurs routes caravanières sont aussi intérieurement les nôtres. Ils apportent l'or, l'encens et la myrrhe. L'or honore le roi, l'encens s'adresse à Dieu. La myrrhe annonce la Passion et la mort. En peu de mots tout est dit.

Melchior, Balthazar et Gaspard
Sur la base du nombre des présents, la tradition a retenu que les mages étaient trois. C'est un chiffre parfait. Dans de nombreux contes ou dans les icônes, ils symbolisent les âges de la vie : jeunesse, âge mûr et vieillesse. Mais, depuis le 6ème siècle semble-t-il, on leur a aussi donné à chacun un nom : Melchior, Balthazar et Gaspard. Et volontiers une couleur, pour que noir, jaune et blanc, ils disent aussi l'universalité des races. Ainsi, à travers eux, c'est le chemin de l'humanité qui se poursuit en marche vers l'étoile, à l'image de ces mages venus d'Orient

Informations supplémentaires