Feuille dominicale du 11 juin au 18 juin 2017 - publié le 10 juin 2017

Feuille paroissiale n°24-2017
du Dimanche 11 juin 2017 au Dimanche 18 juin 2017
FETE DE LA FOI

 

Cliquer ici pour imprimer la feuille dans son format original:

 

SECTEUR PAROISSIAL SAINT JEAN (AVIGNON)
PAROISSES: ND de LOURDES, ND de la PAIX,
St JEAN BAPTISTE (en reconstruction)
Contact: 1 Bd. ND de France 84000 AVIGNON   Tél: 04 86 34 56 83
Père Paul : 07.51.94.26.23   E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Diacre Jean Gabriel Fally : 06.11.44.08.59   E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet : www.secteurparoissialstjean.com
Du Pape François (lors de l’accueil du Pape par les jeunes) : « … Vous les jeunes, vous êtes la joie et l’espérance de l’Eglise et du monde. Mais j’ai mal de voir des jeunes qui à peine la vingtaine d’âge sont déjà à la retraite. Quelle espérance voulez-vous communiquer au monde si vous-mêmes êtes morts ? »

Feuille paroissiale n°24-2017
du Dimanche 11 juin 2017 au Dimanche 18 juin 2017
FETE DE LA FOI


Aujourd’hui « Le dimanche qui suit la Pentecôte » selon l’appellation usuelle, l’Eglise célèbre la solennité de Sainte Trinité, et, dans beaucoup de paroisses de notre diocèse d’Avignon, les communautés chrétiennes vibreront au rythme de la Fête de la foi. Cette coïncidence montre bien que Dieu nous devance toujours et c’est Lui qui organise tout pour notre bien afin que notre cœur soit toujours tourné vers Lui de qui nous recevons tout. La foi, c’est-à-dire notre adhésion aux vérités divines, s’origine en ce Dieu-Trine ou Trinitaire : Père – Fils – Esprit Saint. Un seul Dieu en trois réalités ou personnes différentes les unes des autres, ayant la même nature, la même adoration… A l’image de ce Dieu diversement exprimé, l’Eglise en premier et nos différentes communautés ensuite sont appelées, en leurs membres, à vivre les uns avec les autres dans la considération positive des différences qui sont forcément source de bonheur et de joie. Ici, les différences des uns et des autres dépassent le cadre uniquement sociologique, physiologique ou racial car il s’agit, en tenant aussi compte de ces aspects de les ordonner au bien de tous. En effet, le Père ne cessera pas d’être le Père, le Fils est toujours à l’écoute du Père et l’Esprit est éternellement Amour du Père et du Fils. Il en va de même - par adaptation (limitée) -  de nos familles par exemple : le Père, la Mère et l’enfant ou les enfants. C’est bien la même famille mais les uns sont différents aux autres. Saint Paul a trouvé cette belle comparaison du corps humain qui dans son fonctionnement met en mouvement toutes ses composantes : les yeux, les membres, les oreilles, les reins, le cœur, le sang… qui ont chacun un rôle spécifique et bénéfique à l’ensemble de sorte personne ne peut dire ne pas avoir besoin de l’autre (1Co 12, 27 ; Rm 12, 4ss ; 1Co, 18).

Puisse l’Esprit du Père et du Fils qui donne à chacun ses dons selon ses capacités, nous unir anciens et nouveaux dans la même foi pour le bien de tous et pour l’unique Gloire de ce Dieu, Père, Fils et Esprit Saint.                 Père Paul

Informations supplémentaires