Feuille dominicale du 11 juin au 18 juin 2017 - publié le 10 juin 2017 - page 3

INFORMER– PRIER – PARTAGER

Quelques dispositions pratiques liturgiques : LE SILENCE
On ne le dira pas assez, sachons-le, le SILENCE fait partie intégrante de la liturgie car il permet d’obtenir une attitude parfaite d’écoute et de réception. Il est un signe de la maîtrise de son propre corps et de ses sens afin de permettre à toute l’assemblée à partir du et des voisins, de bénéficier amplement des bienfaits du sacrifice eucharistique. C’est pour cela que dans certaines communautés, il existe les services d’ordre pour rappeler aux fidèles avec délicatesse et tact, l’importance de cette attitude de prière. Tous, nous aimons la fête et la joie qui sont différentes de l’euphorie et du brouhaha. Le prophète Elie, dans son expérience spirituelle découvrira que Dieu n’est présent ni dans l’ouragan ni dans le vacarme ni dans les tremblements de terre mais dans la brise légère (1R, 19, 21). Le Cardinal Sara, Préfet de la Congrégation pour le Liturgie rappelle l’importance du silence dans l’une de ses récentes parutions : La force du silence (actuellement disponible à la librairie Clément VI) … Le monde actuel nous offre suffisamment de bruits qui nous agressent dehors dans la vie quotidienne ; si nous devons encore faire de nos liturgies non pas un lieu d’expression de la Foi mais une foire, alors il y a lieu de se bien se poser la question du pourquoi de notre présence. Certes, nos rendez-vous eucharistiques ne sont pas à l’image des monastères tibétains, c’est pourquoi on peut se permettre de rire même à gorge déployée uniquement quand l' occasion le permet toutefois, les chants, et autres ovations voulues ou suscitées par diverses prestations devraient se comprendre seulement et uniquement pour ces actions précises. Il est utile de bien comprendre ce que l’Eglise recommande à ses fidèles pour leur propre bien, pour le bien de tous et pour la plus grande gloire de Dieu. De cette façon, pour tout acte posé, manifeste ou non, qui ne rentrerait pas dans la dynamique du bien de tous et pour la gloire de Dieu, l’on devrait bien s’interroger sur le bien-fondé de son expression au cours de l’assemblée liturgique.  La liturgie ne supporte pas les gestes et les actes inutiles, donc le bruit et le brouhaha ne sont pas utiles.   

NOTEZ BIEN : A partir du dimanche 02 juillet toutes les messes des dimanches auront lieu à 10h à Notre Dame de Lourdes et les samedis soir à 18h pour les messes anticipées du dimanche.


Informations supplémentaires