Les 6 messages que vous envoyez à vos enfants en n'allant pas à la Messe le dimanche - publié le 11 février 2017

Les parents réalisent très vite que leurs enfants absorbent très rapidement tout ce que l'on dit ou ce que l'on fait.

Souvenez vous de la première fois où vous les avez entendu s'exprimer de la même manière que vous, en prenant la même expression de visage que vous ...Parfois, ils vous mettent face à vos propres mauvaises habitudes en reprenant vos mots et en mimant vos gestes.
Lors d'un baptême, un prêtre rappelait à chaque personne présente que l'enfant entendrait parler de Dieu et saurait comment communiquer avec Lui, en regardant les adultes le faire. Si l'enfant nous voit prier, il comprendra que prier est important, mais si l'enfant n'a jamais vu ses parents prier de sa vie, il considérera que cela n'est pas important.
D'accord, aucun de nous n'est parfait, mais nous portons la responsabilité de nous comporter en modèles si nous voulons que nos enfants agissent correctement. Et puisque les enfants apprennent de nous la manière de bien se conduire, ils apprennent aussi ce qu'il ne faut pas faire. Quand nous ne faisons pas de la Messe une priorité chaque dimanche, cela a une grosse influence sur la foi et la vie de nos enfants.
Alors, quels sont les 6 messages que nous envoyons à nos enfants en nous abstenant d'aller à la Messe le dimanche ?

1- Dieu est important mais finalement, pas si important que cela :
Si j'intègre Dieu dans ma vie, c'est super, mais si c'est seulement quand cela m'arrange... Le foot, la grasse matinée ou tout autre chose sont alors plus importants que faire un effort pour Dieu une heure par semaine.

2- Ce que Dieu dit n'est pas à prendre toujours au sérieux :
Oui, c'est un commandement que de réserver le dimanche pour le Seigneur. Mais Dieu ne comprend pas tout ce que j'ai à faire, le nombre d'enfants dont j'ai la charge, combien je suis fatigué(e). C'est pourquoi j'ai décidé de baser ma vie sur les circonstances du moment, sans prendre au sérieux ce commandement là, mais aussi tous les autres commandements. Je choisis quelles lois de Dieu j'accepte, ou non, de suivre.

3- L'Eglise ne s'attend pas vraiment à ce que je suive ses enseignements :
Oui, l'Eglise demande à ce que nous allions à la Messe le dimanche. Mais , comme précédemment, l'Eglise ne comprend pas tout ce que j'ai à faire, le nombre d'enfants dont j'ai la charge, combien je suis fatigué(e). C'est pourquoi j'ai décidé de baser ma vie sur les circonstances du moment, sans me préoccuper de ce qu 'elle me demande.

4- Le problème de la Messe ne concerne que moi et je peux m'en dispenser :
Quand nous allons à la Messe seulement quand bon nous semble, nous oublions que la Messe construit la communauté ecclésiale. Votre paroisse peut avoir besoin de vous en tant que lecteur, en tant que chanteur dans la chorale, ou avoir besoin d'un autre de vos talents. Vous voir à la Messe peut être la seule joie d'une personne âgée au cours d'un long dimanche de solitude. Il y a tellement de raison de faire partie de cette communauté de foi et de prier ensemble.

5 – Quand les choses deviennent difficiles ou ennuyeuses, je ne les fais pas :
Si nous n'allons pas à la Messe et que nous disons à nos enfants que cela est ennuyeux et que nous n'en retirons rien, ils se diront que dans la vie, on n'a à faire que ce qui est amusant et stimulant. Et cela est totalement faux, que l'on se place sur le plan de la foi ou de la vie de tous les jours. On doit tous payer nos impôts et pourtant, on ne trouve pas cela ni amusant ni gratifiant. On le fait, quoi qu'il en soit.

6- On doute de la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie et des grâces que nous recevons de Lui :
Si nous croyons véritablement que Jésus est présent dans l'Eucharistie et qu'Il vient à nous chaque dimanche à la Messe, pourquoi le fuir ? Pourquoi refuser les grâces qu'Il offre à travers ce cadeau incroyable ?
Le catéchisme nous enseigne que l'Eucharistie est le cœur et le sommet de la vie de l'Eglise, le Christ associe l'Eglise et tous ses membres dans le sacrifice de louange et d'action de grâce offert une fois pour toutes à son Père sur la croix. Par ce sacrifice, Il fait couler à flot les grâces de salut sur son corps qu'est l'Eglise.
Chers parents, nous savons combien il est difficile d'amener les enfants à la Messe. Souvent , quand nous sortons de la Messe, nous avons l’impression d'avoir assisté à un match de catch. Peu importe ce que nous avons prévu et préparé pour que cela se passe bien, nos enfants ne sont pas toujours des anges.
C'est une bataille, mais c'est une bataille qui vaut le coup d'être livrée. Il n'y a pas de meilleur endroit sur cette terre qu'amener ses enfants aux pieds de Jésus. Il n'y a pas de plus grande leçon que de dire que Jésus passe en premier, toujours, peu importe les circonstances de nos vie et les difficultés qu'on rencontre pour aller à la Messe.
Car si vous réfléchissez bien, si vous attendez que vos enfants aient un comportement irréprochable en public ou que votre vie soit moins agitée, vous n'y irez jamais. Satan vous fournira plein d'excuses pour rater la plus haute forme de prière qui existe sur cette terre, mais Dieu nous donnera toujours la grâce de dire « Oui » quand Il nous demande d'être là.
Faites de la Messe du dimanche l'activité commune à toute votre famille. Ayez confiance, les grâces et les bénédictions que vous recevrez en vous y tenant, transformeront la vie de votre famille.

Texte tiré de Catholic Link , children at mass on sundays. (Traduit de l'Américain par Laure)

Informations supplémentaires