La déclaration commune du Pape François et du patriarche Cyrille - publié le 17 février 2016

Les cheminements de l’histoire, si souvent humainement imprévisibles, auront été marqués ce vendredi 12 février 2016 par la rencontre dans l’aéroport de Cuba du chef de l’Église catholique, le pape François, avec le patriarche Kirill, le chef d’un des neuf patriarcats byzantins orthodoxes , le plus important aujourd’hui sous bien des aspects, celui de Moscou.  (extrait)

La rencontre a été d’autant plus marquante qu’avec ce patriarcat byzantin de Moscou, à la différence de certains autres, et notamment de celui de Constantinople, elle a été la première après le millénaire de rupture consécutif au grand schisme de 1054 du patriarche de Constantinople Michel 1° Cérulaire.

La Déclaration commune en trente points qui s’en est suivie aussitôt, simultanément publiée en italien et russe, et traduite en bien des langues, est un texte d’une très grande clarté et lisibilité, à la différence de certains autres du pape François nécessitant un effort de clarification. On en retiendra pour le moins les traits essentiels que voici : (extrait)

Cliquer ici pour lire l'article:

Cliquer ici pour accéder au site:

 

 

Informations supplémentaires