La Terre Sainte retrouvera-t-elle ses pèlerins ? - publié le 25 janvier 2016

En une année, les lieux saints ont perdu plus de la moitié de leurs visiteurs… "Ils se vident, on dirait de vieux musées… Les gens ont peur", se désespère un frère franciscain de la Custodie.  (extrait)

(...)  50% de pèlerins en moins - En une année, la Terre Sainte a perdu plus de la moitié de ses pèlerins, explique Ibrahim Faltas. Le franciscain regrette cette baisse des visites qui se répercute automatiquement sur la présence chrétienne déjà très fragilisée par la situation de forte tension et de violence qui secoue le territoire et la région. La plupart des chrétiens travaillent en effet dans le secteur du tourisme. Mais les hôtels et tous les sanctuaires étant vides, beaucoup ont perdu leur travail et n’ont pas d’autre choix que de quitter la Terre Sainte. Exemple : Gethsémani (mont des Oliviers), d’habitude fréquenté par 5 à 6 000 personnes, aujourd’hui complètement vide. À Noël, le nombre de pèlerins étrangers venus participer aux célébrations se comptait sur les doigts de la main, alors que normalement ce sont plus de 90 000 visiteurs qui se déplacent en cette période.  (extrait)

Cliquer ici pour lire l'article:

 

Informations supplémentaires