La Turquie confisque des terres appartenant aux chrétiens exilés - publié le 10 septembre 2015

Des familles assyriennes qui avaient fui le pays après le coup d'État de 1980 tentent aujourd'hui de revenir en Turquie mais trouvent leurs propriétés occupées par leurs voisins ou par l’État.  (extrait)

(...) Le cas emblématique du monastère Saint-Gabriel - Le cas du monastère Saint-Gabriel est désormais connu en Allemagne. Ce pays compte 120 000 membres de la diaspora assyrienne, et le cas de ce monastère construit en 397 et que l’État turc tentait de s’accaparer avait agité la presse allemande. L’édifice chrétien a finalement été sauvé de la mainmise turque, mais plus de la moitié des terrains du monastère demeurent encore aux mains de l’État. Malheureusement, la majorité de ces expropriations, officielles ou non, ne bénéficient pas d’une publicité comparable à celle qui a été donnée au plus vieil édifice chrétien de Turquie.  (extrait)

Cliquer ici pour lire l'article:

Informations supplémentaires