Après le jugement de Béziers, plus question d’interdire une crèche à Noël - publié le 17 juillet 2015

À Béziers, la justice vient de donner tort à la Ligue des droits de l’homme : installer une crèche à l’hôtel de ville ne signifie pas revendiquer des opinions religieuses.  (extrait)


Il faut distinguer symboles et traditions, pratique et culture. Le tribunal administratif de Montpellier n’aura donc pas suivi les conclusions du rapporteur public : il a rejeté le 16 juillet la requête faite par un habitant de Béziers et l’antenne locale de la Ligue des droits de l’hommes visant à annuler la décision de Robert Ménard d’installer une crèche de Noël dans le hall de l’hôtel de ville. (extrait)


(...)  Un jugement sur le fond
On se souvient du scandale que ce recours avait suscité, et des idées qu'il avait données à d’autres tenants d’un laïcisme à la française. Peut-être faudra-t-il finalement le remercier : grâce à eux, à cette jurisprudence et à ce jugement sur le fond, il n'est plus possible d'interdire une crèche dans un lieu public à Noël.  (extrait)

Cliquer ici pour lire l'article:

 

Informations supplémentaires