Chapelet à la Divine Miséricorde 19 avril 2009

  • Imprimer

Dimanche 19 avril 2009 Dévotion à la divine Miséricorde
La dévotion à la divine Miséricorde doit, sans doute, être d'abord intérieure, mais, comme nous sommes corps et esprit, nous avons besoin de moyens extérieurs.


Le premier moyen extérieur, c'est le tableau du Christ miséricordieux. Cette représentation de la Miséricorde du Rédempteur doit réveiller dans les âmes une vive compréhension de l'inépuisable Miséricorde de Dieu et une profonde confiance en Lui.
Le Rédempteur veut cependant susciter un plus large et plus profond mouvement vers la Miséricorde, c'est pour cela qu'Il donne un second moyen qui, par son caractère universel, doit atteindre l'humanité entière. Il exige de sa confidente l'introduction de la fête de la divine Miséricorde.

Fête de la divine Miséricorde

Jésus promet de grandes grâces et privilèges à sa célébration. Ecoutons les paroles qu'Il adresse à sa confidente:
«Je désire que le premier dimanche après Pâques soit instituée la fête de ma Miséricorde. Ma fille, je désire que la fête de ma Miséricorde soit un recours et un refuge pour toutes les âmes et surtout pour les pauvres pécheurs. Ce jour, seront ouvertes toutes les entrailles de ma Miséricorde. Je veux verser un océan de grâces sur les âmes qui s'en approcheront. Qu'aucune âme ne craigne de s'approcher de Moi, même si ses péchés étaient rouges comme l'écarlate; cette fête est sortie du plus profond de ma Miséricorde, elle est une affirmation réitérée de mon immense compassion envers les âmes. Je désire que le premier dimanche après Pâques soit une fête solennelle.»


Chapelet pour implorer la Miséricorde divine
Pater, Ave, Credo

Sur les gros grains
Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’Ame et la Divinité de votre Fils bien-aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de mes péchés et de ceux du monde entier.

Sur les petits grains
Par sa douloureuse Passion, ayez pitié de moi et du monde entier.

A la fin, trois fois :
Dieu Saint , Dieu Fort, Dieu Eternel, ayez pitié de moi et du monde entier.