L'étrange prophétie du cardinal George : « Je mourrai dans mon lit... Mais mon successeur, lui... » - publié le 27 avril 2015

Le cardinal Francis George mettait en garde l'Occident, sur un ton prophétique, contre un monde sans Dieu qui se place du mauvais côté de l'Histoire.  (extrait)

(...) Dieu soutient le monde, dans les bons moments comme dans les mauvais. Les catholiques, avec beaucoup d'autres, pensent que seule une personne a vaincu et a sauvé l'histoire : Jésus-Christ, Fils de Dieu et Fils de la Vierge Marie, Sauveur du monde et tête de son corps, l'Église. Ceux qui se rassemblent aux pieds de sa Croix, et près de son tombeau vide, peu importe leur nationalité, sont du bon côté de l'Histoire. Ceux qui mentent sur Lui, et menacent ou persécutent ses disciples, à n'importe quelle époque, peuvent imaginer qu'ils apportent quelque chose de nouveau à l'Histoire ; mais ils finissent par apporter seulement quelques variations à une vieille histoire, celle du péché et de l'oppression de l'homme. Il n'y a aucun "progrès" dans le péché, même s'il est promu comme "éclairé". (...) »  (extrait)

Cliquer ici pour lire l'article:

 

Informations supplémentaires