Génocide des Chrétiens d'Irak - publié le 25 juillet 2014

"Sauvons les chrétiens d'Irak"

La solidarité des Français commence à se répandre, non seulement via les réseaux sociaux, mais aussi dans la rue : mardi soir, un flashmob un mobilisation éclair, s'et tenu hier derrière l'Assemblée Nationale, à Paris. Une centaine de personnes se sont réunies, chacune portant une feuille où était inscrite la lettre  "ن" Objectif :  appeler legouvernement à agir enfin pour contribuer à sauver les Chrétiens d'Irak ! (extrait)

Cliquer ici pour lire le texte:

 

Il semble que désormais, dans la région de Kirkou, Mossoul et Qaraqosh, les Chrétiens sont de plus en plus menacés. A Mossoul, après avoir marqué les portes de tous les Chrétiens du signe ن  c'est-à-dire "Nazaréen" les membres de l'EIIL ont contraint les Chrétiens à la fuite. (extrait)

Cliquer ici pour lire le texte:

 

Aujourd'hui, sous nos yeux, en 2014, les chrétiens d'Irak sont victimes d'un véritable génocide. Et pendant ce temps, la communauté internationale s'inquiète à peine de leur sort. Or, la disparition des chrétiens d'Irak constitue une menace pour la civilisation humaine tout court.

Les derniers chrétiens ont maintenant quitté Mossoul, après que l’État Islamique (ISIS) leur ait laissé le choix entre l'exil ou la mort avant de les rançonner. Pour la première fois en plus de 15 siècles, il n'y a plus de chrétien à Mossoul. (extrait).

Cliquer ici pour lire le texte:

 

Informations supplémentaires