Les Nations Unies doivent présenter immédiatement des excuses !

Sous le couvert d'une enquête en cours sur la réponse de l'Eglise aux abus sexuels, le Comité des Nations Unies des droits de l'enfant a abusé de son autorité pour attaquer violemment la position pro-vie de l'Eglise catholique.

 

Il est clair que ce rapport ne vise pas à réclamer justice pour les victimes d'abus sexuels, mais est plutôt destiné à apporter son soutien au Lobby Pro - avortement des Nations-Unies.

En citant des extraits du rapport, il exige que l'Église catholique :

• identifie les «circonstances dans lesquelles l'accès à l'avortement peut être autorisé " (article 55)

« surmonte  toutes les barrières et les tabous entourant la sexualité des adolescents qui entravent leur accès à l'information sexuelle et reproductive, y compris la planification familiale et la contraception » (article 57a)

« assurer que l'éducation à la santé sexuelle et reproductive et à la prévention du VIH / sida fait partie du programme obligatoire des écoles catholiques » (article 57c)

 

Aidez-nous à exiger des Nations Unies qu'ils présentent immédiatement leurs excuses. Signez la pétition défendant la position pro-vie du Saint-Siège.

Signez ici : http://citizengo.org/fr/3956-agression-lonu-vis-vis-leglise-catholique

 

Le rapport de l'ONU a été publié quelques jours après la déclaration du Pape François sur son compte twitter :

"Je me joins par la prière à la Marche pour la vie de Washington. Que Dieu nous aide à respecter toute vie, en particulier les plus vulnérables."


Malgré de nombreuses tentatives des lobbyistes pro-avortement, d'États membres et d' ONG - le Saint-Siège n'a pas changé son point de vue sur le droit à la vie . Dans les faits, le Saint-Siège demeure une voix active du mouvement pro-vie aux Nations Unies.

 

En septembre, lors d'un événement aux Nations Unies, le représentant du Saint- Siège, Mgr Francis Chullikatt a dit, «nous devons cesser de traiter les bébés à naître comme des étrangers de l'espace pour protéger leurs droits à naître (paraphrase) «  je ne peux pas être plus d'accord ! »


Aidez-nous à exiger des Nations Unies qu'ils présentent immédiatement leurs excuses. Signez la pétition défendant la position pro-vie du Saint-Siège.

Signez ici : http://citizengo.org/fr/3956-agression-lonu-vis-vis-leglise-catholique

 

En ce qui concerne la réponse de l'Eglise aux abus sexuels, le rapport a omis de mentionner quelques faits importants. Benoît a fait démissionner plus de 400 prêtres tout en permettant l'application des lois locale à fin de condamnation pour les prêtres concernés.

 

L'Eglise catholique a toujours montré une «  honte profonde » pour les actions des prêtres qui ont commis ces actes inexcusables et horribles. Le pape Benoît XVI a déclaré que l'exploitation sexuelle des enfants par des prêtres a provoqué une " honte profonde " en la qualifiant de " comportement gravement immoral. " Il a poursuivi en disant « Il est extrêmement important que les personnes vulnérables soient totalement protégées  de tout ce qui peut leur faire du mal. "


Il est clair que justice doit être faite, mais ce rapport peut-il y contribuer ? Les Nations Unies n'ont pas réussi à enquêter sur l'allégation d'abus sexuel commis par des forces de maintien de la paix des Nations Unies et des personnes associées à l'UNESCO - mais n'a pas tardé à former un comité pour enquêter sur l'Eglise catholique. Ce faisant l'ONU a insisté pour que l'Eglise catholique change son point de vue sur l'avortement et la contraception.

 

L'ONU doit savoir que ceci est inacceptable. Aidez-nous,  exigeons que les Nations Unies présentent immédiatement des excuses !

Signez ici : http://citizengo.org/fr/3956-agression-lonu-vis-vis-leglise-catholique

Merci pour votre aide,

Sébastien et toute l'équipe CitizenGO

 

Cliquer ici pour accéder au site de l'article:

 

Informations supplémentaires