Prions les Psaumes avec Jésus - psaume 101 à 104 - février 2013

Psaume 101 (hébreu 102)
Ils passent. Tu demeures

2
Seigneur, entends ma prière :
que mon cri parvienne jusqu’à toi !
3
Ne me cache pas ton visage
le jour où je suis en détresse !
Le jour où j’appelle, écoute-moi ;
viens vite, réponds-moi !
4
Mes jours s’en vont en fumée,
mes os comme un brasier sont en feu ;
5
mon cœur se dessèche comme l’herbe fauchée,
j’oublie de manger mon pain ;
6
à force de crier ma plainte,
ma peau colle à mes os.
7
Je ressemble au corbeau du désert,
je suis pareil à la hulotte des ruines :
8
je veille la nuit,
comme un oiseau solitaire sur un toit.
9
Le jour, mes ennemis m’outragent ;
dans leur rage contre moi, ils me maudissent.
10
La cendre est le pain que je mange,
je mêle à ma boisson mes larmes.
11
Dans ton indignation, dans ta colère,
tu m’as saisi et rejeté :
12
l’ombre gagne sur mes jours,
et moi, je me dessèche comme l’herbe.
-o-
13
Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ;
d’âge en âge on fera mémoire de toi.
14
Toi, tu montreras ta tendresse pour Sion ;
il est temps de la prendre en pitié : l’heure est venue.
15
Tes serviteurs ont pitié de ses ruines,
ils aiment jusqu’à sa poussière.
16
Les nations craindront le nom du Seigneur,
et tous les rois de la terre, sa gloire :
17
quand le Seigneur rebâtira Sion,
quand il apparaîtra dans sa gloire,
18
il se tournera vers la prière du spolié,
il n’aura pas méprisé sa prière.
19
Que cela soit écrit pour l’âge à venir,
et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
20
« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ;
du ciel, il regarde la terre
21
pour entendre la plainte des captifs
et libérer ceux qui devaient mourir. »
22
On publiera dans Sion le nom du Seigneur
et sa louange dans tout Jérusalem,
23
au rassemblement des royaumes et des peuples
qui viendront servir le Seigneur.
-o-
24
Il a brisé ma force en chemin,
réduit le nombre de mes jours.
25
Et j’ai dit : « Mon Dieu,
ne me prends pas au milieu de mes jours ! »
Tes années recouvrent tous les temps :†
26
autrefois tu as fondé la terre ;
le ciel est l’ouvrage de tes mains.
27
Ils passent, mais toi, tu demeures :†
ils s’usent comme un habit, l’un et l’autre ;
tu les remplaces comme un vêtement.
28
Toi, tu es le même ;
tes années ne finissent pas.
29
Les fils de tes serviteurs trouveront un séjour,
et devant toi se maintiendra leur descendance.


Psaume 102 (hébreu 103)
La tendresse du père pour ses fils

1
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
2
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !
3
Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
4
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse ;
5
il comble de biens tes vieux jours :
tu renouvelles, comme l’aigle, ta jeunesse.
6
Le Seigneur fait œuvre de justice,
il défend le droit des opprimés.
7
Il révèle ses desseins à Moïse,
aux enfants d’Israël ses hauts faits.
-o-
8
Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
9
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
10
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
11
Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
12
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés ;
13
comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !
14
Il sait de quoi nous sommes pétris,
il se souvient que nous sommes poussière.
15
L’homme ! ses jours sont comme l’herbe ;
comme la fleur des champs, il fleurit :
16
dès que souffle le vent, il n’est plus,
même la place où il était l’ignore.
-o-
17
Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours,*
et sa justice pour les enfants de leurs enfants,
18
pour ceux qui gardent son alliance
et se souviennent d’accomplir ses volontés.
19
Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s’étend sur l’univers.
20
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres,*
attentifs au son de sa parole !
21
Bénissez-le, armées du Seigneur,
serviteurs qui exécutez ses désirs !
22
Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le,
sur toute l’étendue de son empire !
Bénis le Seigneur, ô mon âme !


Psaume 103 (hébreu 104)
Quelle profusion dans tes œuvres!

1
Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence,
2
tu as pour manteau la lumière !
Comme une tenture, tu déploies les cieux,
3
tu élèves dans leurs eaux tes demeures ;
des nuées, tu te fais un char,
tu t’avances sur les ailes du vent ;
4
tu prends les vents pour messagers,
pour serviteurs, les flammes des éclairs.
5
Tu as donné son assise à la terre :
qu’elle reste inébranlable au cours des temps.
6
Tu l’as vêtue de l’abîme des mers :
les eaux couvraient même les montagnes ;
7
à ta menace, elles prennent la fuite,
effrayées par le tonnerre de ta voix.
8
Elles passent les montagnes, se ruent dans les vallées
vers le lieu que tu leur as préparé.
9
Tu leur imposes la limite à ne pas franchir :
qu’elles ne reviennent jamais couvrir la terre.
10
Dans les ravins tu fais jaillir des sources
et l’eau chemine aux creux des montagnes ;
11
elle abreuve les bêtes des champs :
l’âne sauvage y calme sa soif ;
12
les oiseaux séjournent près d’elle :
dans le feuillage on entend leurs cris.
-o-
13
De tes demeures tu abreuves les montagnes,
et la terre se rassasie du fruit de tes œuvres ;
14
tu fais pousser les prairies pour les troupeaux,
et les champs pour l’homme qui travaille.
De la terre il tire son pain :
15
le vin qui réjouit le cœur de l’homme,
l’huile qui adoucit son visage,
et le pain qui fortifie le cœur de l’homme.
16
Les arbres du Seigneur se rassasient,
les cèdres qu’il a plantés au Liban ;
17
c’est là que vient nicher le passereau,
et la cigogne a sa maison dans les cyprès ;
18
aux chamois, les hautes montagnes,
aux marmottes, l’abri des rochers.
19
Tu fis la lune qui marque les temps
et le soleil qui connaît l’heure de son coucher.
20
Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient :
les animaux dans la forêt s’éveillent ;
21
le lionceau rugit vers sa proie,
il réclame à Dieu sa nourriture.
22
Quand paraît le soleil, ils se retirent :
chacun gagne son repaire.
23
L’homme sort pour son ouvrage,
pour son travail, jusqu’au soir.
-o-
24
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !†
Tout cela, ta sagesse l’a fait ;*
la terre s’emplit de tes biens.
25
Voici l’immensité de la mer,
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits,
26
ses bateaux qui voyagent,
et Léviathan que tu fis pour qu’il serve à tes jeux.
27
Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
28
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.
29
Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à leur poussière.
30
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.
31
Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
32
Il regarde la terre : elle tremble ;
il touche les montagnes : elles brûlent.
33
Je veux chanter au Seigneur tant que je vis ;
je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.
34
Que mon poème lui soit agréable ;
moi, je me réjouis dans le Seigneur.
35
Que les pécheurs disparaissent de la terre !
Que les impies n’existent plus !
Bénis le Seigneur, ô mon âme !


Psaume 104 (hébreu 105)
Dieu fidèle à sa parole

Alléluia !
1
Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits;
2
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
3
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
4
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
5
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça,
6
vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
7
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.
8
Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
9
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac,
10
érigée en loi avec Jacob,
alliance éternelle pour Israël.
11
Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan,
ce sera votre part d’héritage. »
-o-
12
En ces temps-là, on pouvait les compter :
c’était une poignée d’immigrants ;
13
ils allaient de nation en nation,
d’un royaume vers un autre royaume.
14
Mais Dieu ne souffrait pas qu’on les opprime ;
à cause d’eux, il châtiait des rois :
15
« Ne touchez pas à qui m’est consacré,
ne maltraitez pas mes prophètes ! »
16
Il appela sur le pays la famine,
le privant de toute ressource.
17
Mais devant eux il envoya un homme,
Joseph, qui fut vendu comme esclave.
18
On lui met aux pieds des entraves,
on lui passe des fers au cou ;
19
il souffrait pour la parole du Seigneur,
jusqu’au jour où s’accomplit sa prédiction.
20
Le roi ordonne qu’il soit relâché,
le maître des peuples, qu’il soit libéré.
21
Il fait de lui le chef de sa maison,
le maître de tous ses biens,
22
pour que les princes lui soient soumis,
et qu’il apprenne la sagesse aux anciens.
-o-
23
Alors Israël entre en Égypte,
Jacob émigre au pays de Cham.
24
Dieu rend son peuple nombreux
et plus puissant que tous ses adversaires ;
25
ceux-là, il les fait se raviser,
haïr son peuple et tromper ses serviteurs.
26
Mais il envoie son serviteur, Moïse,
avec un homme de son choix, Aaron,
27
pour annoncer des signes prodigieux,
des miracles au pays de Cham.
28
Il envoie les ténèbres, tout devient ténèbres :
nul ne résiste à sa parole ;
29
il change les eaux en sang
et fait périr les poissons.
30
Des grenouilles envahissent le pays
jusque dans les chambres du roi.
31
Il parle, et la vermine arrive :
des moustiques, sur toute la contrée.
32
Au lieu de la pluie, il donne la grêle,
des éclairs qui incendient les champs ;
33
il frappe les vignes et les figuiers,
il brise les arbres du pays.
34
Il parle, et les sauterelles arrivent,
des insectes en nombre infini
35
qui mangent toute l’herbe du pays,
qui mangent le fruit de leur sol.
36
Il frappe les fils aînés du pays,
toute la fleur de la race ;
37
il fait sortir les siens chargés d’argent et d’or ;
pas un n’a flanché dans leurs tribus !
38
Et l’Égypte se réjouit de leur départ,
car ils l’avaient terrorisée.
-o-
39
Il étend une nuée pour les couvrir ;
la nuit, un feu les éclaire.
40
A leur demande, il fait passer des cailles,
il les rassasie du pain venu des cieux ;
41
il ouvre le rocher : l’eau jaillit,
un fleuve coule au désert.
42
Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d’Abraham, son serviteur ;
43
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !
44
Il leur a donné les terres des nations,
en héritage, le travail des peuples,
45
pourvu qu’ils gardent ses volontés
et qu’il observent ses lois.
Alléluia !

Informations supplémentaires