Prions les Psaumes avec Jésus - psaume 69 à 72 - février 2013

Psaume 69 (hébreu 70)
Viens vite à mon secours


2
Mon Dieu, viens me délivrer;
Seigneur, viens vite à mon secours!*
3
Qu’ils soient humiliés, déshonorés,
ceux qui s’en prennent à ma vie !
Qu’ils reculent, couverts de honte,
ceux qui cherchent mon malheur ;*
4
que l’humiliation les écrase,
ceux qui me disent: « C’est bien fait !»
5
Mais tu seras l’allégresse et la joie
de tous ceux qui te cherchent ;*
toujours ils rediront : « Dieu est grand !»
ceux qui aiment ton salut.
6
Je suis pauvre et malheureux,
mon Dieu, viens vite !*
Tu es mon secours, mon libérateur :
Seigneur, ne tarde pas !

 


Psaume 70 (hébreu 71)
Tu me feras vivre à nouveau

1
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
garde-moi d’être humilié pour toujours.
2
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.
3
Sois le rocher qui m’accueille,
toujours accessible;*
tu as résolu de me sauver :
ma forteresse et mon roc, c’est toi !
4
Mon Dieu, libère-moi des mains de l’impie,
des prises du fourbe et du violent.
5
Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
mon appui dès ma jeunesse.
6
Toi, mon soutien dès avant ma naissance,†
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
tu seras ma louange toujours !
7
Pour beaucoup, je fus comme un prodige;
tu as été mon secours et ma force.
8
Je n’avais que ta louange à la bouche,
tout le jour, ta splendeur.
-o-
9
Ne me rejette pas
maintenant que j’ai vieilli;*
alors que décline ma vigueur,
ne m’abandonne pas.
10
Mes ennemis parlent contre moi,
ils me surveillent et se concertent.
11
Ils disent : « Dieu l’abandonne!
Traquez-le, empoignez-le, il n’a pas de défenseur ! »
12
Dieu, ne sois pas loin de moi;
mon Dieu, viens vite à mon secours !
13
Qu’ils soient humiliés, anéantis,
ceux qui se dressent contre moi;*
qu’ils soient couverts de honte et d’infamie,
ceux qui veulent mon malheur !
-o-
14
Et moi qui ne cesse d’espérer,
j’ajoute encore à ta louange.
15
Ma bouche annonce tout le jour†
tes actes de justice et de salut ;
(je n’en connais pas le nombre).
16
Je revivrai les exploits du Seigneur
en rappelant que ta justice est la seule.
17
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.
18
Aux jours de la vieillesse et des cheveux blancs,
ne m’abandonne pas, ô mon Dieu ;
et je dirai aux hommes de ce temps ta puissance,
à tous ceux qui viendront, tes exploits.
19
Si haute est ta justice, mon Dieu,†
toi qui as fait de grandes choses :
Dieu, qui donc est comme toi ?
20
Toi qui m’as fait voir tant de maux et de détresses,
tu me feras vivre à nouveau,
à nouveau tu me tireras des abîmes de la terre,*
21
tu m’élèveras et me grandiras,
tu reviendras me consoler.
22
Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
pour ta vérité, ô mon Dieu !*
Je jouerai pour toi de ma cithare,
Saint d’Israël !
23
Joie sur mes lèvres qui chantent pour toi,
et dans mon âme que tu as rachetée !
24
Alors, tout au long du jour,
ma langue redira ta justice;*
c’est la honte, c’est l’infamie
pour ceux qui veulent mon malheur.


Psaume 71 (hébreu 72)
Les rois se prosterneront devant lui

1
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
2
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux!
3
Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice!
4
Qu’il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu’il sauve les pauvres gens,
qu’il écrase l’oppresseur!
5
Qu’il dure sous le soleil et la lune
de génération en génération!
6
Qu’il descende comme la pluie sur les regains,
une pluie qui pénètre la terre.
7
En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes!
8
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre!
9
Des peuplades s’inclineront devant lui,
ses ennemis lècheront la poussière.
10
Les rois de Tarsis et des Iles
apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba
feront leur offrande.
11
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.
12
Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
13
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.
14
Il les rachète à l’oppression, à la violence;
leur sang est d’un grand prix à ses yeux.
15
Qu’il vive! On lui donnera l’or de Saba.*
On priera sans relâche pour lui;
tous les jours, on le bénira.
16
Que la terre jusqu’au sommet des montagnes
soit un champ de blé:*
et ses épis onduleront comme la forêt du Liban!
Que la ville devienne florissante
comme l’herbe sur la terre!
17
Que son nom dure toujours;
sous le soleil, que subsiste son nom!
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre;
que tous les pays le disent bienheureux!
-o-
18
Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
lui seul fait des merveilles!
19
Béni soit à jamais son nom glorieux,
toute la terre soit remplie de sa gloire!
Amen! Amen!


Psaume 72 (hébreu 73)
Longtemps, j’ai cherché à savoir

1
Vraiment, Dieu est bon pour Israël,
pour les hommes au cœur pur.
2
Un rien, et je perdais pied,
un peu plus, et je faisais un faux pas ;
3
car j’étais jaloux des superbes,
je voyais le succès des impies.
4
Jusqu’à leur mort, ils ne manquent de rien,
ils jouissent d’une santé parfaite ;
5
ils échappent aux souffrances des hommes,
aux coups qui frappent les mortels.
6
Ainsi, l’orgueil est leur collier,
la violence, l’habit qui les couvre ;
7
leurs yeux qui brillent de bien-être
trahissent les envies de leur cœur.
8
Ils ricanent, ils prônent le mal,
de très haut, ils prônent la force ;
9
leur bouche accapare le ciel,
et leur langue parcourt la terre.
10
Ainsi, le peuple se détourne
vers la source d’une telle abondance.
11
Ils disent : « Comment Dieu saurait-il ?
le Très-Haut, que peut-il savoir ? »
12
Voyez comme sont les impies :
tranquilles, ils amassent des fortunes.
-o-
13
Vraiment, c’est en vain que j’ai gardé mon cœur pur,
lavé mes mains en signe d’innocence !
14
Me voici frappé chaque jour,
châtié dès le matin.
15
Si j’avais dit : « Je vais parler comme eux »,
j’aurais trahi la race de tes fils.
16
Longtemps, j’ai cherché à savoir,
je me suis donné de la peine.
17
Mais quand j’entrai dans la demeure de Dieu,
je compris quel serait leur avenir.
18
Vraiment, tu les as mis sur la pente :
déjà tu les entraînes vers la ruine.
19
Comment vont-ils soudain au désastre,
anéantis, achevés par la terreur ?
20
A ton réveil, Seigneur, tu chasses leur image,
comme un songe au sortir du sommeil.
-o-
21
Oui, mon cœur s’aigrissait,
j’avais les reins transpercés.
22
Moi, stupide, comme une bête,
je ne savais pas, mais j’étais avec toi.
23
Moi, je suis toujours avec toi,
avec toi qui as saisi ma main droite.
24
Tu me conduis selon tes desseins ;
puis tu me prendras dans la gloire.
25
Qui donc est pour moi dans le ciel
si je n’ai, même avec toi, aucune joie sur la terre ?
26
Ma chair et mon cœur sont usés :
ma part, le roc de mon cœur, c’est Dieu pour toujours.
27
Qui s’éloigne de toi périra :
tu détruis ceux qui te délaissent.
28
Pour moi, il est bon d’être proche de Dieu ;
j’ai pris refuge auprès de mon Dieu
pour annoncer les œuvres du Seigneur
aux portes de Sion.

Informations supplémentaires