Prions les Psaumes avec Jésus - psaume 61à 64 - février 2013

Psaume 61 (hébreu 62)
Je n’ai de repos qu’en Dieu


2
Je n’ai de repos qu’en Dieu seul,
mon salut vient de lui.
R/
3
Lui seul est mon rocher, mon salut,
ma citadelle : je suis inébranlable.
4
Combien de temps tomberez-vous sur un homme
pour l’abattre, vous tous,*
comme un mur qui penche,
une clôture qui croule ?
5
Détruire mon honneur est leur seule pensée :†
ils se plaisent à mentir.*
Des lèvres, ils bénissent ;
au fond d’eux-mêmes, ils maudissent.
6
Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ;
oui, mon espoir vient de lui.
R/
7
Lui seul est mon rocher, mon salut,
ma citadelle : je reste inébranlable.
8
Mon salut et ma gloire
se trouvent près de Dieu.*
Chez Dieu, mon refuge,
mon rocher imprenable !
-o-
9
Comptez sur lui en tous temps,
vous, le peuple.*
Devant lui épanchez votre cœur :
Dieu est pour nous un refuge.
10
L’homme n’est qu’un souffle,
les fils des hommes, un mensonge :*
sur un plateau de balance, tous ensemble,
ils seraient moins qu’un souffle.
11
N’allez pas compter sur la fraude
et n’aspirez pas au profit ;*
si vous amassez des richesses,
n’y mettez pas votre cœur.
12
Dieu a dit une chose,
deux choses que j’ai entendues.†
Ceci : que la force est à Dieu ;
13
à toi, Seigneur, la grâce !*
Et ceci : tu rends à chaque homme
selon ce qu’il fait.

 


Psaume 62 (hébreu 63)
Je te cherche dès l’aube

2
Dieu, tu es mon Dieu,
je te cherche dès l’aube:*
mon âme a soif de toi;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.
3
Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4
Ton amour vaut mieux que la vie:
tu seras la louange de mes lèvres!
5
Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6
Comme par un festin je serai rassasié;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.
7
Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8
Oui, tu es venu à mon secours:
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9
Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.


Psaume 63 (hébreu 64)
Protège ma vie

2
Écoute, ô mon Dieu, le cri de ma plainte;
face à l’ennemi redoutable, protège ma vie.
3
Garde-moi du complot des méchants,
à l’abri de cette meute criminelle.
-o-
4
Ils affûtent leur langue comme une épée,
ils ajustent leur flèche, parole empoisonnée,
5
pour tirer en cachette sur l’innocent;
ils tirent soudain, sans rien craindre.
6
Ils se forgent des formules maléfiques,†
ils dissimulent avec soin leurs pièges;
ils disent: «Qui les verra?»
7
Ils machinent leur crime:†
Notre machination est parfaite;
le cœur de chacun demeure impénétrable!
8
Mais c’est Dieu qui leur tire une flèche,†
soudain, ils en ressentent la blessure,
9
ils sont les victimes de leur langue.
Tous ceux qui les voient hochent la tête;
10
tout homme est saisi de crainte:
il proclame ce que Dieu a fait,
il comprend ses actions.
11
Le juste trouvera dans le Seigneur
joie et refuge,*
et tous les hommes au cœur droit,
leur louange.


Psaume 64 (hébreu 65)
Tu visites la terre

2
Il est beau de te louer,
Dieu, dans Sion,*
de tenir ses promesses envers toi
3
qui écoutes la prière.
Jusqu’à toi vient toute chair
4
avec son poids de péché;*
nos fautes ont dominé sur nous:
toi, tu les pardonnes.
5
Heureux ton invité, ton élu:
il habite ta demeure!*
Les biens de ta maison nous rassasient,
les dons sacrés de ton temple!
-o-
6
Ta justice nous répond par des prodiges,
Dieu notre sauveur,*
espoir des horizons de la terre
et des rives lointaines.
7
Sa force enracine les montagnes,
il s’entoure de puissance;*
8
il apaise le vacarme des mers,
le vacarme de leurs flots
et la rumeur des peuples.
9
Les habitants des bouts du monde sont pris d’effroi
à la vue de tes signes;*
aux portes du levant et du couchant
tu fais jaillir des cris de joie.
-o-
10
Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses;*
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau:
tu prépares les moissons.
Ainsi, tu prépares la terre,
11
tu arroses les sillons;*
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.
12
Tu couronnes une année de bienfaits;*
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
13
Au désert, les pâturages ruissellent,*
les collines débordent d’allégresse.
14
Les herbages se parent de troupeaux†
et les plaines se couvrent de blé.*
Tout exulte et chante!

Informations supplémentaires