Pèlerinage à St Gens - Homélie - 01 octobre 2012

Ah si le Seigneur pouvait mettre son Esprit dans tout le Peuple, pour en faire un peuple de Prophètes ! priait Moïse ;

Quel est cet Esprit ? A quoi le reconnaît-on ? L’Esprit dont l’Ecriture parle, c’est l’Esprit de Dieu, qui est Amour, lien si divin entre le Père et le Fils, qu’il est une Personne la Troisième Personne de la Trinité.

Son rôle est dynamique. Comme l’Amour, il pousse celui qui en est investi à être prophète aux yeux du monde de l’Amour : l’Esprit de Dieu repose sur moi, l’Esprit de Dieu m’a consacré, l’Esprit de Dieu m’a envoyé proclamer la paix, la joie ! Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle du salut aux pauvres, guérir, consoler, rassembler, annoncer le Royaume de Dieu est proche.

L’Esprit de Dieu est répandu partout dans le monde et à chaque époque. Il n’appartient pas exclusivement à une catégorie de gens, ni même à l’Eglise catholique, qui le possède cependant en plénitude (c’est le sens du début de l’Evangile d’aujourd’hui). Il souffle où il veut, quand il veut et à chaque époque, dans le cœur d’hommes et de femmes courageux, qui vont se mettre à prophétiser. Jean Baptiste dans le désert il y a 2000 ans ; St Benoît dans la campagne ravagé par les barbares au VIe siècle ; St Gens, en Provence au XIIe siècle, St François d’Assie au XIIIe siècle en Italie, de nos jours, Soljenitsyne, Ste Terese de Calcuta, le Bx Jean Paul II, Gandhi, Aung San Suu Kyi, et combien d’autres…

Face à une mentalité séculariste et matérialiste, qui entend se passer de Dieu, inverser les lois naturelles et divines, pour ne garder que la loi du plus fort et la marchandisation du plus faible, les vrais prophètes rappellent haut et fort à l’époque qui était la leur, la valeur absolue et inaliénable de la personne humaine, et même s’ils ne le disent pas explicitement, apparaît la présence mystérieuse et noble de Dieu, Notre Père. Tous les prophètes anciens et modernes, d’un continent à l’autre, d’une culture ou religion différente, se retrouvent sur le créneau de la défense de la dignité de l’homme, image et ressemblance de Dieu.

Comment voyons-nous l’Esprit Saint ?

D’abord par des actions, qui révèlent sa présence et sa puissance. Prenons, par exemple St Gens. Comment s’est manifesté comme une évidence pour ses contemporains, son charisme de Prophète et la présence de l’Esprit de Dieu en lui ? Mentionnons : la grâce dès son enfance, et la foi au Christ comme guide et lumière de sa vie. Son courage pour dénoncer les pratiques superstitieuses de ses compatriotes montiliens. Sa force de volonté hors norme pour partir et aller vivre seul avec Dieu seul dans la pénitence et la prière dans la solitude ; les miracles de la source, du loup, de la pluie, pour persuader et changer le cœur des Montiliens.

Nous sommes bien en présence d’un prophète de son temps, animé et soulevé par l’Esprit de Dieu, pour ramener les Montiliens à l’amour de Dieu et au service du prochain. St Gens était rempli de l’Esprit Saint ; il prophétisait en appelant les Montiliens de l’époque à se tourner vers Dieu et le prochain par le dépassement de leurs égoïsmes : prière et pénitence étaient les deux colonnes simples de sa prédication ; aujourd’hui on dirait la joie du don au service de Dieu et du prochain.

CONCLUSION

Le plus extraordinaire, dans tout cela, c’est que Jésus, dans l’Evangile du jour, nous invite, tous, baptisés dans l’Esprit, à être aussi des prophètes de notre temps. Comme fit St Gens, il faut secouer l’indifférence, l’égoïsme de notre temps pour les plus faibles, les plus dépendants et les plus démunis de tous, les enfants.

Avec le Saint Père Benoît XVI et nos évêques, en particulier, Mgr Jean Pierre Cattenoz, je vous invite à prendre la défense de l’enfant, menacé de toute part, tout simplement de vivre (avortement) de grandir dans une famille stable et aimante (le drame du divorce), et aujourd’hui menacé de se voir retirer son droit fondamental et naturel d’avoir un papa et une maman, pour être confié à des couples homosexuels, au nom du slogan pernicieux « mariage pour tous » et « enfant pour tous ».

Comment être prophètes ? En usant de votre droit de citoyens, libres et responsables, en interpellant vos élus sur cette question, en les invitant à prendre le temps de réfléchir aux arguments de l’Eglise contre le mariage homosexuel et l’adoption par ces couples d’enfants.  Dieu ne nous demande pas l’impossible, mais il nous demande le courage de la foi, le reste, c’est Lui qui l’accomplit. ! « Ce que vous avez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Glorieux St Gens, donnez-nous le courage de la Foi. Amen

Informations supplémentaires